[Nîmes] Compte rendu visite du centre de tri

Nous attendons notre guide au tournant …

Depuis notre première réunion d’ avril 2016 où l’atelier « Zéro déchet » a pris forme, nous souhaitions ardemment la faire !

Cette visite tant attendue a eu lieu ce jeudi matin du 27 octobre.

Ça s’est du concret ! On va pouvoir ajuster nos achats en fonction de ce qui se recycle ou pas .

C’est en petit comité que nous sommes rendu au Centre de tri dernière génération Valréna de Nîmes inauguré en 2015.

Les participants sont venus de tout horizon :

Stéphanie, designer du 84 , est en recherche dans le cadre de son travail

Andrée, nîmoise, a toujours pris soin de gérer au mieux ses déchets et veut en savoir plus.

Audrey et son mari ont un projet de commerce ambulant, bio, vrac, local dans le 13

Tous aguerris sur ce thème des déchets nous attendons notre guide au tournant …

Il est employé du SITOM Sud Gard (syndicat intercommunal ) et a quelque peu réussi à amadouer notre bande de rebelles pendant 2 heures. Car c’est le SITOM qui est propriétaire des lieux. Des prestataires assurent le gestion.

305 000 habitants de 81 communes apportent leurs poubelles  ici ; de Vauvert à Comps en passant par Vézénobres.

305 tonnes de déchets arrivent tous les jours. 12 tonnes par heure sont traitées. L’usine marche 24h/24h

centre-de-tri-3

D’ abord nous avons discuté, débattu, découvert autour des déchets.

L’aspect politique et juridique selon les choix des 81 communes est très présent et contraignant.

Puis nous avons joué avec les jeu interactifs réservés aux enfants de 8 à 10 ans : au top !

Enfin nous avons vu de nos yeux le processus de tri.

Le bruit des machines est assourdissant , de la poussière vole partout .

C’est une usine avec des tapis roulants qui montent, descendent . Des hommes et femmes travaillent là dans des cabines insonorisées et pressurisées.Ils trient ce que les machines n’ont pas reconnus.

centre-de-tri-2

Le papier est plat, il part d’un côté. Les cannettes de bière plus volumineuses prennent un autre tapis. En passant devant le courant de Foucault, elles sont projetées sur un autre tapis. Renée a remarqué que même les opercules en alu des bouteilles de lait sont projetées de la même façon. Ça l’a beaucoup amusé.

Au bout du process, il y a une immense presse pour compacter les papiers par exemple. Une bâle en sort qui sera sous peu chargée sur un camion et acheminée vers un recycleur papier qui va en faire du papier, serviette papier, papier WC puis ouate de cellulose.

centre-de-tri-1

centre-de-tri-4

Le papier peut être recycler 5 fois.

Le verre est recyclable à l’infini

Ce que j’ai appris :

les filets d’orange partent à l’incinérateur

les panneaux solaires, les portes et fenêtres en PVC sont enfouis sous terre : pas recyclables

tous les emballages sont recyclables

les bouteilles de parfum sont à mettre dans le bac de verre car recyclables

un projet de réduction des ordures ménagères avec 2 poules par foyer est à l’étude

A faire cette super animation pour les enfants

pourquoi pas se fédérer au niveau départemental et régional ?

Chacun repart rempli de ses découvertes et visiblement satisfait .A renouveler

Véronique SOULIER

Référente « Atelier Plus belle ma poubelle »

Colibris Nîmes

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *