[Alès]Soirée les Jeudis des Colibris : « Le Revenu de Base »

Le groupe local des Colibris 30 Alès, vous convie à la soirée mensuelle des Jeudis des Colibrissur le thème:

le Revenu de Base

le Jeudi 18 Janvier à 19h

à la Boutique Solidaire (5 Faubourg de Rochebelle à Alès).

Participation libre et consciente

CONFÉRENCE & Questions – réponses avec Joseph Pronesti

Le monde de demain avec ses algorithmes et ses robots nous libérera-t-il de l’ emploi salarié pour nous permettre de choisir nos activités et notre travail ou au contraire nous enfermera-t-il dans un nouveau féodalisme?

La conférence sera associée à un temps de partage et vous aurez la possibilité de poser vos questions à l’intervenant.

Avec l’intervention de la Compagnie Le Nez au Vent, duo de clowns qui offre un regard décalé sur la soirée sous forme de clown-analyse.

Ouverture des portes dès 19h avec une collation(5€), proposée par la joyeuse équipe de la Cantine Solidaire de Rochebelle.
Début de la rencontre: 20h.

Soirée animée par Céline-Elodie Duchemin, en partenariat avec Radio 16.

Si vous ne pouvez pas être présents, vous pourrez écouter l’émission de radio Le chant des colibris enregistrée lors de cette soirée. Le chant des colibris c’est quand vous voulez sur www.radio16.net (cliquez sur les émissions/ chants des colibris)

RDV tous les 3èmes jeudis du mois, à la Boutique Solidaire de Rochebelle pour les rencontres des « Jeudis des Colibris » : conférences, ciné-débats, échanges publiques sur le vivre ensemble, l’écologie et la société de demain.


Contact: quint.denijs@gmail.com tel 06 76 71 31 23

à voir aussi http://www.revenudebase.info/

A propos du revenu de base:

Art 25 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, les soins médicaux, le logement ainsi que pour les services sociaux nécessaires »

Le revenu de base est un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, alloué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, individuellement, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement. »

Ce revenu découplé de l’emploi est l’expression d’un droit universel et inconditionnel à une existence digne. Il assure à chaque être humain le minimum pour se loger et se nourrir correctement. Il est le fruit d’un héritage collectif dont rien ne légitime l’appropriation individuelle.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *